Get your defence started today!

(780) 488-4460

Convenances

  • S'il vous plaît, regardez la section intitulé 'Avant-procès'
  • Une fois que vous êtes arrivé à la salle d'audience, s’il vous plaît, ne vous promenez pas. Veuillez vous asseoir. Les témoins de la couronne, incluant les policiers, pourraient vous apercevoir et comparer votre démarche le jour du procès avec votre démarche le jour où vous étiez arrêté.
  • Pareillement, veuillez ne pas parler. Votre façon de parler peut être comparée aussi. Souvent les gens n’ont pas l’intention de parler, mais tout d’un coup quand leur téléphone cellulaire sonne, ils répondent. Veuillez s’il vous plaît éteindre votre téléphone cellulaire aussitôt que vous entrez dans la salle. Si vous oubliez, et le téléphone sonne, ne répondez pas et éteignez-le. Aussi, si vous êtes venu avec un ami, vous pouvez chuchoter, mais seulement quand personne n’est tout près.
  • Restez assis en dehors de la salle d'audience jusqu’à ce que l’avocat arrive. Restez assis jusqu’à ce qu’ il ou elle vous dit de faire autrement.
  • Si vous avez besoin d’aller à la toilette, ou de fumer, faites tout cela bien avant. Nous ne voulons pas ajourner une fois que le procès ait commencé.
  • Venez à la cour sobre. Si vous venez à la cour avec de l’alcool sur votre haleine, votre avocat sera incapable de procéder et nous vous enverrons probablement une facture pour le coût de l’ajournement. Il existe la possibilité aussi que votre avocat refusera de vous représenter plus. Nous n’allons pas vous facturer pour un ajournement sauf si la seule raison pour l’ajournement était tout à fait évitable et était complètement votre faute.
  • Si vous croyez que vous aimeriez de l’eau pendant le procès, demandez à quelqu’un de vous la chercher. Ne la cherchez pas vous même parce que vous n’êtes pas censé de marcher partout. Si vous avez besoin d’une pause parce que vous avez besoin d’aller à la toilette, ou vous croyez que vous serez malade, glissez une note à votre avocat. Surtout, ne chuchotez pas dans son oreille. Votre avocat pourrait ainsi manquer quelque chose que le témoin a dit.
  • Malgré le fait que votre avocat n’avait pas l’intention de vous appeler comme témoin, il ou elle pourrait changer d’idée après avoir entendu le cas pour la couronne. Ceci est une décision que vous et votre avocat prenez ensemble. La couronne ne peut jamais vous appeler comme témoin. Vous ne pouvez pas être obligé de témoigner. Vous avez le droit au silence jusqu’à la fin.
  • Une fois que le procès commence, vous serez assis à côté de votre avocat. D’habitude, l’avocat de la couronne est assis à la table la plus proche du microphone.
  • Veuillez s’il vous plaît revoir la section ci-incluse intitulée 'Témoins' pour plus de renseignements vis-à-vis les procédures et des étapes d’un procès.
  • Même si vous ne témoignez pas, vous avez encore un rôle à jouer. Le juge sera en train de vous regarder tout au long du procès. Veuillez ne pas l’oublier.
  • Si, pendant le procès, quelqu’un dit quelque chose qui vous rend en colère, ne montrez pas votre désarroi en soupirant bruyamment, en soulevant vos sourcils, en tapant sur la table, ou en glissant plus bas dans votre siège. En d'autres mots, ne laissez pas apparaître vos sentiments par le biais de votre corps. Fierez-vous plutôt à votre avocat. Il ou elle va adresser la question au moment propos.
  • La meilleur attitude d’adopter quand on est un accusé dans un procès, est d’avoir l’air alerte, intéressé, calme et intelligent.
  • Si vous ne comprenez pas ce qui se passe pendant le procès, ne paniquez pas. Votre avocat comprend la complexité du procès. N’hésitez pas de demander des précisions.
  • Si vous êtes condamné(e), n’oubliez pas que vous avez 30 jours pour faire appel de la conviction. L’avocat devrait pouvoir vous donner une idée de la chance du succès d’un appel après le procès. Il ou elle aura une encore meilleur idée de cette chance de succès une fois que l’avocat ait pu lire les transcriptions. Ne quittez pas la salle sans signer les documents nécessaires, tels que le papier vous autorisant à payer votre amande plus tard (“time to pay slip”), la prohibition de votre permis de conduire, ou l’ordre de probation, s’ils s’appliquent à vous. Ne conduisez pas jusqu’à ce que vous ayez encore un permis de conduire valide. Si on vous surprend en conduisant pendant la période de prohibition, vous risquez de passer trente jours ou plus en prison.